L'Acqualina : une affaire de famille et de traditions...


 

Depuis 1988, nous perpétuons l’une des plus belles traditions corse en produisant une farine de châtaigne de qualité.

 

Ce savoir-faire, nous l’étendons à nos pâtisseries et confitures avec en permanence la volonté de respecter la châtaigne, si chère au cœur de tous les habitants de la Castagniccia.


Ce qui nous caractérise

 

Une démarche qualitative permanente : on ne ramasse pas n'importe quelles châtaignes, le tri post-séchage fait l'objet de jours de travail afin de ne sélectionner que les meilleurs fruits. Nous sommes engagés depuis sa création dans la démarche AOP Farine de châtaigne Corse, ainsi que certifiés Agriculture Biologique pour notre farine.
La farine de châtaigne qui donne naissance à nos biscuits est la nôtre ! Vous trouverez peu de biscuiteries qui produisent leur propre farine. Farine elle-même issue de châtaignes que nous cueillons nous-même !
La recherche de nouvelles saveurs : au fil des années, nous avons développé toutes sortes de produits originaux et cherchons encore et toujours à innover.

Trente ans d'histoire en Castagniccia


C'est dans le village de Felce en Castagniccia qu’est née, en 1988, l’Acqualina, entreprise crée par Christine Bereni avec l’aide et le soutien de son mari Antoine. Cette histoire est celle d’une entreprise partie de rien et qui a su gagner au fil des ans une certaine notoriété dans le monde agricole corse et au-delà.

Il ne s’agissait au départ que de récolter des châtaignes pour les vendre aux producteurs de farine de la région. Et puis, « pour essayer », Antoine Bereni va sécher et moudre une petite partie de la récolte pour en faire de la farine. Le résultat est bon il s’est employé à récolter une bonne variété de châtaigne pour donner un produit sucré, propice à entrer dans la composition des plats traditionnels de la région. Alors pourquoi ne sauter le pas et entrer véritablement dans le monde de l’exploitation du châtaigner ?


Les premières années verront se commercialiser cette farine, non sans mal, car il aura fallu pour cela répondre aux nombreuses problématiques qui touchent encore aujourd'hui celles et ceux qui souhaitent s'investir dans l'agriculture : il faut des terres, il faut qu'elles soient accessibles, il faut pouvoir sécher et moudre la production… Le pari était loin d’être gagné. Pourtant, le projet d’installation de cette entreprise agricole dans un village qui peine à survivre à l'exode rural a semblé suffisamment intéressant aux yeux des habitants pour permettre l’accès aux installations requises. Dans un premier temps, la production sera donc conduite de la manière la plus artisanale qui soit, même à l’aube des années 1990.


Produire c'est bien, mais encore faut-il parvenir à distribuer tout cela. Un coin de la maison familiale est aménagé, puis agrandi par la suite, pour permettre à ces nouveaux clients, de Corse ou d’ailleurs, d’apprécier qui est produit. Ainsi, au gré de la réponse positive des acheteurs parcourant la Castagniccia et faisant désormais une halte à Felce, la production va s’enrichir et se diversifier. Au début des années 1990 apparaissent les premiers produits dérivés à base de la farine de châtaigne toujours produite en interne ; à cela s’ajoute une dose de diversification avec l’exploitation du miel ainsi que d’autres fruits pour confectionner des confitures.

Doucement mais sûrement, la petite entreprise croît et se trouve rapidement à l’étroit dans ce coin de maison. Egalement, il devient difficile lorsque l'objectif est professionnel de récolter le fruit à l’aide de la traditionnelle mais ô combien limitée ruspaghjola. L’heure du changement a donc sonné et à la faveur du développement et de la structuration de la filière dans sa globalité, des nouveaux outils permettent de rendre le travail plus efficace (filets de ramassage, machine à décortiquer par exemple). La main d’oeuvre demeure quant à elle 100% familiale.


Dans cette optique de développement, l’entreprise inaugure en 1994 un véritable lieu de production, assorti d’un point de vente, toujours dans le village de Felce. Désormais plus accessible, dotée d’appareils permettant d’optimiser la production (séchoir à air pulsé, machine pour conditionnement sous-vide), la petite entreprise de Christine Bereni prend le nom de l’Acqualina.

 

Un nom pour une identité, forgée par un travail courageux et un grand respect des traditions insulaires, pour qu'aujourd'hui encore cette farine de châtaigne et ces pâtisseries soient toujours synonyme de goût, de plaisir et de qualité.